5/ LA MUSIQUE MODALE

Le cadran  indique en luminescent vert les notes dissonantes, ainsi que le degré VII qui donne un accord dissonant à cause de sa quinte diminuée.

La musique modale consiste à considérer que chaque degré de la gamme Majeure peut servir de point de départ. En modifiant ainsi la place des tons et des 1/2 tons, on obtient plusieurs couleurs musicales, sans utiliser les notes dissonantes.

La musique tonale, utilise exclusivement le mode Majeur (degré I) et le mode mineur naturel (degré VI) mais aussi des notes dissonantes en musique : Blues, Heavy métal, classique, jazz manouche...

Chacun des 7 degrés constitue un MODE soutenu par sa tonique, les accords utilisent les mêmes 7 notes de la gamme.

Ci-dessous le nom « Grec » de chaque MODE, ainsi que leur caractéristique :

I = IONIEN (Mode Majeur)

Couleur musicale joyeuse, optimiste, la plupart des comptines et des airs populaires. Toutes les musiques en tonalité majeure

II = DORIEN (mode mineur, note caractéristique = sixte juste)

Couleur musicale solennelle, sombre & brillante, médiévale, celtique. Musiques funk, rock, métal, jazz modal, fusion

III = PHRYGIEN (mode mineur, note caractéristique = seconde mineure)

Couleur musicale hispanique, orientale, sombre, tendue, triste. Musiques Flamenco, RumbaJazz manouche, métal

IV = LYDIEN (mode Majeur, note caractéristique = Quarte augmentée)

Couleur musicale brillante, comique, étrange, mystérieuse, planante, fantastique, féerique. Musiques de film

V = MIXOLYDIEN (mode Majeur, note caractéristique = septième mineure)

Couleur musicale mystique, planante et incantatoire. Musiques blues, jazz, hard rock, rock psychédélique (en supprimant sa seconde et sa sixte, on obtient le mode indien Râga Khamaj)

VI = EOLIEN (Mode mineur naturel)

Couleur musicale douce, tendre, mélancolique, triste, angoissante. Consonances celtiques, irlandaises, incas. Musiques variété, balade, reggae, rock, hard-rock, pop, jazz

VII = LOCRIEN (mode mineur, 2 notes caractéristiques = seconde mineure et quinte diminuée = accords dissonants)

C’est une gamme étrange, elle est peu utilisée du fait de sa dissonance.

L’usage des modes permet une autre approche musicale, opposé aux théories d’harmonisation en musique tonale.

Les modes constituent une ressource essentiellement mélodique où le musicien, tout en restant sur une même gamme, improvise en exploitant différents modes.

Le musicien modal, au lieu d’utiliser un seul mode et d’en dériver l’harmonie adéquate, utilise un mode différent pour chaque accord « de couleur » et non des accords d’harmonie tonale. Un mode différent à chaque accord fait que la mélodie s’insère correctement à chaque couleur d’accord. Chaque basse d’accord constitue la tonique de la mélodie.

(retour) > L’EXPLORATION